Terrorisme: Une attaque terroriste envisagée lors de la journée d’action des « gilets jaunes »

Trois hommes sont en détention provisoire après avoir été mis en examen samedi dernier pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle ». Un quatrième hommme, déjà détenu depuis 1 an, donnait des instructions par sms depuis sa cellule. Il a également été mis en examen dans ce dossier.

C’est Le Parisien qui a révélé cette affaire, confirmée depuis par plusieurs sources. Les suspects étaient surveillés depuis plusieurs mois par la Sous-direction antiterroriste (SDAT) pour leur radicalisation. Il y a une semaine, mardi dernier, les enquêteurs qui reçoivent en temps réel sur leurs écrans les SMS des suspects, sont alertés par un message. Un des individus écrit à sa « fiancée » : « Ça va saigner le 17 novembre ».

Or le 17 novembre, samedi dernier, c’était la première journée d’action des « gilets jaunes ». Un fusil de chasse et 7 cartouches ont été trouvés lors des perquisitions et un des suspects cherchait à se procurer un fusil d’assaut de type Kalachnikov.

Si leur projet était encore flou, l’un des membres du groupe a reconnu en garde à vue vouloir profiter du désordre engendré par les « gilets jaunes » et de la mobilisation des forces de l’ordre pour passer à l’action. L’individu a parlé d’un projet de braquage mais les enquêteurs de la SDAT sont persuadés que le groupe voulait commettre un attentat.

Des documents de propagande de l’Etat islamique ont été découverts dans un ordinateur, des tablettes et une clé USB lors des perquisitions. Lors des gardes à vue, l’un d’entre eux a affirmé soutenir Al-Qaïda et un autre a avoué vouloir se rendre au Yemen.

Notons enfin que lors de son point presse sur les actions des « gilets jaunes », hier soir, le ministre de l’Interieur, Christophe Castaner, a souligné la mobilisation massive des forces de l’ordre face à ce mouvement. Il a rappelé qu’elle « a des effets sur notre capacité à intervenir sur d’autres sites du territoire » dans le contexte d’une menace terroriste toujours élevée.

©Actu140

Pour recevoir instantanément nos dépêches,
abonnez-vous gratuitement à notre canal Telegram en cliquant ici.