Salmonelles: Michel Edouard Leclerc reconnait avoir continué à vendre du lait contaminé

Interpellé par Le Parisien ce matin, Michel-Edouard Leclerc, PDG de Leclerc, reconnait que certains de ses magasins ont continué à vendre du lait pour enfant et des produits Lactalis concernés par le rappel du 21 décembre. « Clairement, on a eu une faille surtout au niveau des magasins », dit Edouard-Michel Leclerc qui déclare « assumer » cette faille.

« À titre personnel, je pensais que tout était nickel. J’ai demandé un état des lieux plus poussé au sein de l’enseigne et patratas… c’est là qu’on s’est rendu compte que 984 boîtes, soit 200 références, n’avaient pas été retirées malgré les rappels successifs. Elles ont été achetées par 782 clients. J’ai donc mis en place un comité de crise pour les contacter », a expliqué Michel-Édouard Leclerc au Parisien.

Il ajoute ne pas vouloir donner la liste des magasins concernés pour ne pas « relancer la machine de l’inquiétude. Aujourd’hui, nous avons identifié tous les clients sur l’ensemble du territoire français, inutile de créer à nouveau la panique. On fera un audit plus tard ».

C’est le témoignage d’une cliente du magasin Leclerc de Seclin (59) dans La Voix du Nord qui a révélé cette faille hier. La cliente, au courant du scandale sanitaire, ne pouvait pas imaginer que des produits potentiellement contaminés aux salmonelles soient toujours vendus en grande surface. Michel Edouard Leclerc précise au Parisien « qu’à sa connaissance il n’y a pas eu d’enfant malade ».

©Actu140

Pour recevoir instantanément nos dépêches,
abonnez-vous gratuitement à notre canal Telegram en cliquant ici.